Dans le cadre des "Rencontres autour de…" la Compagnie du Jarnisy collabore avec Le Mètre Carré afin de réunir les regards d’artistes contemporains sur les divers aspects de la crise.

FLY_crise_DEFI_DEFI

Depuis 2008, la crise est un terme employé au quotidien, surtout dans son sens économique. Le monde est chahuté : conflits d’intérêts, jeux de pouvoir. Les catastrophes naturelles, elles aussi, s’invitent au dîner.
Mais n’oublions pas qu’une adolescente est « en crise » au moment d’aller au rendez-vous avec le garçon de ses rêves. N’oublions pas non plus ces crises plus intimes, cette crise de la quarantaine, cette crise de foie ou celle de nerfs.
Les artistes David Bouchacourt, Anne-Sophie Trindade, Malik Boukricha, Ju-Young Kim, Pierre Fraenkel, Cédric Geney , Ben Jack Nash, et le Collectif RF36 nous guident à travers leurs regards où se mêlent colère, danger, détresse, difficultés, et incertitudes. Ils nous présentent des crises, comme des ruptures. Des passages, presque nécessaires, qu’il faut dompter, pour avancer de plus belle car après tout, « tomorrow is another day ».

Création du collectif Gariste Gatené représenté par Elise Richet et Olivier Crocitti.
"La vie concrète, laisse bé-ton. Mythe au logis"
Déconstruire l’adage quotidien qui nous conduit à imaginer la vie de façon « concrète », à ne rêver pas plus loin que le bout de son nez, les pieds sur terre, ancrés dans le béton. Le « concrete » anglais, ou « béton » français, nous rappelle la « Concrete Jungle » de Bob Marley ; le rêve depuis sa tour de béton nous invite à imaginer d’autres possibles. Symbole de la construction moderne, économique et fast-build, il représente l’urbanisme à grande échelle et également ce que l’on appelle par raccourci de langage, les HLM. Des banlieues endormies à la citée des rêves, il n’y a qu’un pas et ces citées dortoirs, que l’on pourrait penser endormies, amorphes, nous devrions plutôt les imaginer comme potentiellement en train de rêver.
En préparation pour la Nuit Blanche 6 de Metz / Les artistes du collectif Gariste Gatené sont en immersion dans le collège Jules Ferry de Woippy et travaillent en collaboration avec les professeurs d’arts plastiques, de français, et surtout les élèves ! Le samedi, sur la place Jean Perrin, les habitants, les enfants et les autres ont été invités à pigmenter les éléments en béton.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Suite à l’exposition "A la Barbe de la Sainte",

Le Mètre Carré est invité à Boulange pour les Journées du Patrimoine le 15 septembre.

Au programme, à partir de 15 heures, 2 films et un débat :

"Fensch69" : Film inédit, réalisé et filmé en 1969, sur l’histoire du patrimoine miner et usinier de la vallée de la Fensch.
et
"Ce qui nous reste" de Alain Giorgetti : Film documentaire, témoignages sur la mine de Hussigny-Godbrange.

NOUVEAU : Suivez-vous sur facebook : https://www.facebook.com/associationlemetrecarre

Vues de l’exposition Vestiges#1 à la galerie du conservatoire de musique de Thionville

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les artistes : Cristina Escobar, Elise Franck, Caroline Froissart, Marie-Fleur Lefebvre, Emmanuelle Potier, Aïda Salahovic

Anita MOLINERO

née en 1953, à Floirac
Vit et travaille à Marseille et Paris
Galerie Alain Gutharc

IMG_2942

"Eviter la virtuosité, la facilité ou encore le commentaire, voilà le programme très peu commun que s’est fixé dès le début de son travail Anita Molinero. Un Projet qu’elle mène avec obstination depuis trente ans pour construire une oeuvre qui n’a pas d’équivalent sur la scène artistique française."
Extrait de Anita Molinero : un manifeste privé
Entretien réalisé par Alain Berland et Valérie Da Costa
Paru dans Particules n°22, Décembre 2008 / Janvier 2009

Texte complet ici

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.